Take that, Knack

De machtigste politieke blogger van het land aan het woord, over dit artikel on-line bij Knack:

Voici donc venir “l’éclaireur royal” ou “explorateur” (le titre varie selon la langue). Bref : on met 80 jours de non-négociation à la poubelle et on repart à zéro.

Ok. Je prends acte. Mais je lance modestement et dans un état d’esprit constructif un appel : il est temps d’avancer. L’orange bleue a assez perdu de temps. Les citoyens, qu’ils soient d’Ostende, d’Ixelles ou d’Arlon méritent mieux que le va et viens des voitures à Val Duchesse. Nous avons besoin d’un gouvernement fédéral avec un projet et du souffle. Nous avons surtout besoin d’un gouvernement qui avance des propositions qui correspondent aux attentes des gens : logement, emploi, salaire, santé, pension, cadre de vie, sécurité dans les quartiers, etc

Les négociateurs ont voulu l’orange bleue : qu’ils assument. Qu’ils discutent, négocient, proposent. Jour et nuit s’il le faut. Mais qu’ils avancent. Si ça ne marche pas, qu’ils mettent une autre formule sur la table.

Quand au PS, il sera constructif. Mais n’en déplaise à Knack, contrairement à d’autres partis hors orange bleue, le PS n’a eu aucun contact formel ou informel avec Mr Van Rompuy à ce stade. Il n’est donc pas question de mettre des “top-managers en stand by” comme le souffle grossièrement certains au magazine flamand…

Gelijk de jonge mensen zouden zeggen: Oh, snap! The man cracks me up, ik kan er niets aan doen. En die titel van zijn artikeltje: “Et une boite de chocolat, une!” — geniaal.

En wat een leuke evolutie, eigenlijk: gaan we vanavond op het televisienieuws krijgen “PS-voorzitter Elio Di Rupo ontkende vanavond op zijn weblog dat…”?

Laat een reactie achter

Zeg uw gedacht

Deze website gebruikt Akismet om spam te verminderen. Bekijk hoe je reactie-gegevens worden verwerkt.