Michel Vuijlsteke's weblog

Tales of Drudgery & Boredom.

Rôti sans pareil

Dát is een recept zie:

Farcir une belle olive avec des câpres et des anchois ; après l’avoir fait mariner dans l’huile, l’enfermer dans un becfigue, ou tout autre oiseau dont la délicatesse est connue, pour le mettre ensuite dans un plus gros, tel qu’un ortolan ; prendre une mauviette, dont on supprimera les pates et la tête, pour entourer les deux autres, et la recouvrir d’une barde de lard très mince. Mettez la mauviette dans l’intérieur d’une grive, parée et troussée de même, la grive dans la caille, la caille dans un vanneau, celui-ci dans un pluvier, pour l’envelopper d’un perdreau ; enfermez ce perdreau dans une bécasse, celle-ci dans une sarcelle, pour passer dans un pintadeau, ensuite à un jeune canard sauvage, de là dans une poulade, arrivez au faisan que vous recouvrirez avec une oie, après quoi vous mettrez le tout dans une poule-dinde que vous enfermerez dans une outarde. Que si, par hasard, il se trouvait quelque chose de vide à remplir, vous auriez recours aux truffes, marrons et saucisses, dont vous feriez une farce. Placez le tout dans une casserole de suffisante capacité, avec des petits oignons piqués de clous de girofle, des carottes, du jambon coupé en petits morceaux, du céleri, un bouquet garni, mignonnette, quelques bardes de lard, poivre, sel, épices fines, coriandre, une ou deux gousses d’ail ; mettez cuire sur un feu doux continué pendant vingt-quatre heures, ou, mieux encore, dans un four un peu chaud ;dégraissez et servez sur un plat chaud.

Abstraction faite d’une complication aussi grande, on peut varier à l’infini, suivant les lieux et les saisons, cette manière de préparer plusieurs objets dans un seul. (Rôt.) (B.)

Kappers en ansjovis in een gemarineerde olijf in een mus steken in een ortolaan in een leeuwerik met wat spek errond in een merel in een kwartel in een kievit in een plevier in een patrijs in een snip in een taling in een parelhoen in een jonge wilde eend in een kip in een fazant in een gans in een kalkoen in een grote Canadese gans. En als er rgens ruimte over is: vullen met een farce van truffels, kastanjes en orsten.

Yup.

6 Comments

  1. En dan 48 uur in de oven ofzo?

  2. Is het bereiden van Ortolaan niet verboden? Wegens een beschermde diersoort en zo?

    Het recept klinkt anders wel erg smakelijk 😉

  3. Behoorlijk veel vogelvlees, dat wel.

    In de jaren ’60 aten we – in deze tijd van het jaar- nu en dan gebakken spreeuwen. Gewoon in de pan.

    De Vlaanders zagen toen zwart van de vogelvangers die de meest ongelooflijke vangtechnieken toepasten.

    Geloof me: er niet veel te eten aan een spreeuw of 7.

  4. What could possibly go wrong, hoe zeg je dat in het Frans?

  5. Drunken Cowboy,:

    Er is in Gent ooit een toneelstuk opgevoerd, met de titel : ” Reine Claudekes, in ’t Grieks, oezegdeda?”.

  6. ’t Is eens iets anders dan elk jaar turducken natuurlijk :)

Zeg uw gedacht